Final Fantasy

Bienvenue sur Final Fantasy rpg. Ce forum est consacré au monde de Final Fantasy VIII
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée ou départ...[1 Personne et une seule]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loveless
:: La Schyzophrène Dérangée ::
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 25
Localisation : +....Behind You...Dont Return ! ...+
Classe : +...Tireur d'élite...+
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Arrivée ou départ...[1 Personne et une seule]   Mer 15 Juil - 15:05

"Qu'elle douce musique me parvint jusqu'aux oreilles...


http://www.youtube.com/watch?v=gF6NaAlHdTc

Ecoutez la, cette musique paradisiaque et psychidélique de monde complétement naif et puérile.Elle rempli le coeur des plus démunis et abime leurs chairs pour les faire entrer dans un monde dont on ne peut se détacher facilement.Paraissant si ravissante pour de pauvres bambins encore insconcients mais qu'en est-il des pauvres et frêle créatures humaines et adultes, conscentante de leurs crimes.Les humains de dos admire le magnifique parc s'offrant devant eux. Les manèges les extasient, ils retournent en enfance, le sourire au lèvres , ils s'imaginent gamins et se voient dans ces grand engins qui les emmenent loin de ce monde, mais qu'en est-il lorsqu'il le voit à l'heure actuel.Le sourire de bambin se transforme en celui de vieux pervers et sournois, ce sourire prend celui d'une personne totalement folle, elle se tient la tête tentant d'oublier cette musique entrainante, elle ne fait rien pour s'en sortir elle rit de sa vue et devient complétement entrainé par cette univers débile, le rebondissement en enfance et si dur que cela à faire?Pauvre criminel face à d'innombrables gamins riant aux éclats en le pointant du doigt,tous cherchant à l'humilier et à le faire paraitre totalement débile.Seul une gamine ne rit pas, elle se trouve devant lui et le fixe sérieusement de ces yeux rouges une glace à la main, elle s'approche de lui innocente.Il se baisse pour atteindre sa hauteur et c'est à ce moment qu'il la voit le sourire sadique aux lèvres,elle lui caresse la joue gentiment sa glace ayant pris l'apparence d'un couteau.Elle rit avant de le poignarder tout en pleurant.Un changement de situation, un délire totalement inimaginable quelque chose de totalement iréelle.La gamine sourit à nouveau, et rit en compagnie d'autres bambins voyant à présent sa proie au sol immaculé de sang.Son visage n'en est pas moins toucher,elle apporte sa main jusqu'à sa joue et la regarde ensuite, celle ci se retrouve en sang pas même un seul bout de chair est visible. La gamine écarquille les yeux et hurle,elle se tient la tête et sourit en sanglottant de plaisir,son crime , le sang la rend dingue et son monde de paix et d'amour devient terreur et frayeur, les enfants qui étaient à ses côtés portent tous un masque de clowns ayant le sourire.Ils la fixent et rient comme de pauvres créatures démente, ils aplaudissent son crime et la font venir à la réalité...

*Loveless à grandi , elle à 17 proies à présent*


Parvenir à s'enfuir d'un monde qui vous à berçer de la petite enfance jusqu'à vos 17 ans est une chose bien dure à oublier.On pense à chaque petits détails, en partant des vêtements, sourires, parents et famille , en allant de musiques et poupées qui vous a accompagnés durant cette période de pré-adolescence.On tente en vain de sourire et se raccrocher à la vie, mais l'on réalise que jamais nous ne serions comme les autres.Nous, les atteints de folie, de démence jamais nous ne serions ce que l'on peut qualifier de "normaux". Notre folie est venue broyer nos entrailles,elle à piétiner nos coeurs et nos sentiments et nous a fait devenir poupée de chiffon, simple marionette prête à être accordé par un marionettiste.Tss tss , nous sommes libre de nos choix et de nos actes, attention simplement à ne pas nous rencontrer, nous serions capable de vous établir une magnifique métaphore de la vie et ses environs en vous parlant de mort et destruction. Mais si seulement vous n'auriez pas tous le même sourire, cela nous arrangerez. Un sourire niais, quelqu'un qui connait le bonheur alors qu'il n'est pas seul sur cette maudite planète, arrêtez vous de sourire! Regardez la vérité en face, elle est marrante pas vrai, elle fait sourire, elle donne envie de vivre pour mieux établir la mort.Cette vie pue la mort et ça tout le monde le sait.Alors arrêtez de sourire comme de pauvre crétins et affronter la convenablement comme les héros que vous désirez être. Moi? Je ne suis nullement une héroine je suis une oubliée, non plus que ça, une psychopathe oh le vilain mot ! héhé je suis un être vivant? Non...En tout cas je refuse d'être vous, c'est déja cela non?Ah la vie qu'elle est belle...

Un bout de terre paraissant être un autre,une nature idem à tout autre nature, Horizon est calme et paisible cette nuit.Les habitants de ce trou perdu doivent être tranquillement au repos et leurs tranquillitées doivent être le genre de chose qui me répugne le plus au monde.Ils sont paisible et se reposent silencieusement attendant que l'ange Gabriel vint les saisir doucement dans leurs bras un ange qui me répugne également, Gabriel n'a jamais été la pour moi, il ne m'à jamais sauvé de ma stupidité, il a toujours aimé les autres mais jamais ma propre personne, il m'avait même maudit et banni de son paradis, à vrai dire je m'en fichait royallement et si jamais il aurait pû se trouver devant moi à mes heures perdues , je lui aurait bruler les ailes avec plaisir.ah, que faire à présent....Réveiller la populace de mes cris enchanteurs?Pas que je sache, ils sont beaucoup trop naifs, ils croiraient rêver et repartirait dans leurs maudit sommeil.Hum, Horizon ne dois pas concentrer une grande masse de personnes, dix, vingt peut-être plus c'est assez suffisant pour une petite fête improvisé.Le sourire sournois aborde les lèvres de la jeune fille, se tenant droite comme un piquet , seule celle ci sont visible.Son corps est voilé par une cape ou grand manteau noir, lui couvrant la totalité de son enveloppe charnelle,son visage, lui est masqué par un chapeau de paille lui descendant jusqu'au nez, ce costume elle le connait, c'est celui de son clan, de sa famille.Un honneur à rattrapé pour son defunt père...


Spoiler:
 


"Si je fait ça, je risque de le regretter pas mal..."


"hihihi...


"Le problème c'est que j'aime regretter hinhin......


Elle se passe la langue doucement sur les lèvres et fixe le prochain lieu de son baptême de sang.Les anges ne l'ont jamais accepté, alors elle avait décidé de faire à sa manière, se baptisé par le sang et la mort tel étati son envie , tel saurait sa destinée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée ou départ...[1 Personne et une seule]   Sam 22 Aoû - 23:34

Voila plusieurs jours que Raziel s'était arrêté à Horizon, la vie de seed ne lui convenait guère et il preferait resté à l'écart des joutes diplomatiques aussi bien interne à la BGU qu'aux problèmes, bien plus important et donc bien plus épineux, des différents gourvernements. Et le seul endroit paysible à l'abri de tous ce remue-ménage n'est autre qu'Horizon...A moins d'être près à vivre dans la forêt avec le risque de perdre un bras voir les deux pendant le sommeil...Si tant est qu'on puisse dormir avec deux bras en moins. Quoiqu'il en soit, Raziel avait eu le temps de trouver ses repères depuis longtemps et il était, comme à son habitude, assis en tailleur près des pêcheurs, perdu dans ses pensées à réfléchir à dieu seul sait qu'elle problème complexe, lorsqu'il remarqua une personne drôlement habillée. Ce qu'il ignorait c'est que cela faisait plusieurs heures que cet inconnu se trouvait à Horizon et qu'il ne l'avait remarqué que maintenant...Soit il est distrait soit il était intensément concentré. Tenue noire, un chapeau cachant tous le visage, c'était clairement suspect...Mais qui était-il pour dire cela ? après tous lui aussi était habillé de façon étrange : une cape d'un noir profond empêche quiconque de voir son dos, le capuchon rabattu, par l'ombre qu'il crée, cache son visage, une tenue d'uniforme noire avec des coutures d'un blanc pure complète le tous.

Comme toujours, Raziel analysa la personne sans montrer son attention : une démarche tous à fait normal, des habits certes suspects mais rien qui lui permette de juger la personne en elle-même. Mais minute...Si il est habitué à dégager une aura de malaise, de peur et d'incertitude cette personne, elle...Raziel chassa vite cette idée morbide de son esprit, c'était impossible, pas à Horizon voyons. Mais l'idée lui revint à l'esprit inlassablement comme un vautour qui harcèle inlassablement sa proie jusqu'à l'épuisement total aussi décida-t-il d'en avoir le coeur net.

Raziel se leva lentement, se contraignant à prendre une démarche tout à fait "normale" autrement dis, une démarche qui ne sorte pas des normes. Et bien entendu, se dirigea vers cet inconnu bien intriguant afin de vérifier si ce n'était pas son imagination qui lui jouait des tours. Une fois à environ deux mètres, si Raziel ne prit pas peur au moins il mesurait l'étendue de sa sottise...Depuis le début son inconscient lui disait de fuir Horizon au plus vite mais lui c'était approché de la source. Quel idiot il faisait, à croire que seule la rationalité comptait...Sombre crétin qu'il est, Raziel ne pouvait plus faire marche arrière.

Il voulait dévisager l'inconnu mais c'était impossible avec le chapeau rabattu, seules de fines lèvres laissant deviner la féminité de la personne qui se tenait devant lui était visible et, chose bien déconcertante...Elle souriait...Elle souriait...Mais pas comme une fille sourit lorsqu'elle rit, ou lorsqu'elle est tous simplement heureuse..Ce sourire...Est mesquin, fourbe, sournois, vil... Tous simple...Diabolique...L'aura de cette personne n'avait rien d'effrayant en soi : Pas de super muscles, de regard révolver ni même de gestes mystérieux et obscur...Un simple sourire avait suffit pour mettre Raziel en état d'alerte maximale.

Et de ce fait, repris sa position habituelle : un seul point d'appui, le bras droit très légèrement fléchi et un regarde posé là où les yeux de l'inconnue devraient être si le chapeau ne le cachait. Ses yeux mauves scrutaient la moindre ouverture intensément sans le moindre signe de peur ou plutot...ne l'a t-il pas déjà vaincue en s'approchant si près d'elle ? Quoiqu'il en soit, il avait eu la folie de s'approcher et assuma son choix.


- " Bonjour mademoiselle, je ne vous ai jamais vue ici. Après tout, vous êtes bien la première à porté de tels vêtements à Horizon, pas la peine de vous cacher. Horizon est paysible, à l'écart des conflits, vous ne risquez rien.


[HRP = j'espère que ceci te convient, autrement je peux en faire un autre ou me retirer]
Revenir en haut Aller en bas
Loveless
:: La Schyzophrène Dérangée ::
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 25
Localisation : +....Behind You...Dont Return ! ...+
Classe : +...Tireur d'élite...+
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Arrivée ou départ...[1 Personne et une seule]   Jeu 27 Aoû - 13:18

A la simple vue de cette minuscule petite ville, Loveless était déja toute répugnée. Ces gens vivent le parfait bonheur, retirés des sources perfides et sadiques, ils passent leurs temps dans les rires et sourires, s'abonne facilement à la joie et sentiment bienfaiteurs tandis que la pauvre enfant se contente de souffrir en silence. Pourquoi, souffrir , souffrir et encore souffrir, pauvre créature démente que tu est Loveless. Cela lui rapelle énormément de choses. Un soir, elle se souvient s'être battu avec son frère ainé, tandis que le village retiré ou elle vivait était paisible et calme. Les gens, ou famille vivaient heureuses, elles s'aimaient, tandis que le Clan Akatsuki ou Loveless fût enfant, se répugné mutuellement est s'abonner au passe temps du crime et de l'horreur. La jeune fille est la seule demoiselle de sa famille,ses autres membres sont ses 4 frères et ses deux parents. Kyô Akatsuki, son frère ainé, fût tué par la jeune gamine lors d'un entrainement tardive, le village était bien chaleureux à cette époque et Loveless,elle , était si perfide...

Flash Back


Ravissante petite chose, portant un lourd fardeau sur les épaules, non pas que cela, un katana en main, sa destinée est déja toute tracée.De son regard rouge rubis elle fixe la mort devant elle, Loveless n'a que 10 ans son frère lui, en a 18.Il rie aux éclat le fou, il se moque éperdument de cette crevette se trouvant devant lui. Il n'imagine pas sa force, sa folie, ,sa démence.Ce qu'il désire c'est son extermination, celle qui n'est pas accepté car elle n'est autre que de sexe opposé au sien.Pourtant abusé d'elle, ça il sait le faire mais l'insulter pour la descendre et la faire devenir poussière est son activité favorite. Pourquoi l'héritiére du clan Akatsuki doit être cette fille au regard de braise et au sourire de diablesse, pourquoi elle alors qu'ils sont 4 garçons à vouloir se titre.Loveless est sérieuse, elle fixe Kyô, elle l'observe rire et devenir entièrement démon. Le fait que son clan à besoin d'une héritière féminine et non pas masculine l'amuse, oui , grâce à cette raison elle va pouvoir exterminer ceux qui ne sont la que pour la sous estimer et la critiquer, amusante petite distraction.Un sourire apparait...

" Qu'est-ce qui te fait sourire, démone...


" Ta stupidité te perdera Kyô...


"Tu n'est pas de taille...


"...Je n'ai jamais chercher à l'être, il suffit simplement d'un regard...


Sans peur, aucune crainte, elle s'approche vers lui, reprenant son air sérieux, son regard rubis suffit à lui seul d'éclairage automatique. Il illumine le Clan Akatsuki d'une aura rouge sanguine.Kyô ricane d'avance face aux paroles de sa chère petite soeur, serait-elle atteinte, se croit-elle si forte que ces propos laissent ressentir...

Fin Flash Back


Il était beaucoup trop faible pour croire en elle, tout comme les 2 autres, il à été abusé de confiance et celle ci à provoqué sa perte, quel dommage ses funérailles étaient beaucoup trop belle pour être regrettées.Un embrasement ou chair et os ne deviennent que poussières, pour finir négligement déposé près d'une tombe vide.Elle ne s'est jamais confessé pour son crime, elle n'a jamais été rendre visite à son frère ainé, Loveless à rejeté tout sentiment, se laissant vide. Ce jour la, le village était calme et silencieux... Tout comme aujourd'hui, cela fait du bien dans un certain sens, il respecte la mort de ce frère,un hommage pour un adolescent qui n'a vécu pour le crime et la mort, ce jour atteint, puisse t-il reposer en paix.Loveless ferme doucement les yeux, se plongeant dans un noir profond, serait-elle en deuil elle également, alors qu'elle n'est autre que la responsable de ce silence soudain?Si calme, si désolant...Les yeux rouge à nouveau à vue, elle ne respecte pas les morts, elle les créer, pourquoi porter un hommage à ce criminel qui à trop souvent abusé d'elle.La jeune fille se met à rire, apparement elle ne dois pas être la seule à ne pas respecter les morts, car près d'elle une aura masculine est perceptible à des kilomètres à la ronde, elle la flaire, cette bonne odeur de chair humaine...

- " Bonjour mademoiselle, je ne vous ai jamais vue ici. Après tout, vous êtes bien la première à porté de tels vêtements à Horizon, pas la peine de vous cacher. Horizon est paysible, à l'écart des conflits, vous ne risquez rien.


Loveless porte sa main jusqu'a son coeur, ses palpitations recommence elle imagine ce cadavre troué de partout par des coups de couteaux, les yeux écarquillés la jeune fille tente de calmer ses ardeurs.Elle saisit un couteau discrétement et se l'enfonce dans le bras sentant ce sang brulant lui brulé la peau, la jeune fille sourit , et ne tremble plus. Ses battements de coeur sont régulier, normal...Elle laisse à nouveau ce bras en sang pendre le long de son corps et baisse la tête. Cet inconnu,proie ou cadavre aussi sympathique puisse t-il être à échappé à son contrôle, voila une bonne raison de le tuer, non il ne faut pas.Un deuil de plus, qu'elle tristesse. La jeune fille fixe le sol et laisse un silence s'installer sur place.Finalement elle décide de le rompre,et prend d'un air totalement naturel la parole.

" Enlever mon fardeau peut m'être fatal, sais tu ce qu'est un fardeau? mais encore...la mort?


* A mort! a mort! hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée ou départ...[1 Personne et une seule]   Jeu 27 Aoû - 13:54

La jeune femme porta la main à son coeur tandis qu'elle fit un geste discret dont il ne comprit pas vraiment les tenants et aboutissant. Après quoi la demoiselle lui répondit par quelque chose qui le déstabilisa et pourtant, dieu sait qu'il en faut beaucoup. Il ignorait à quelle genre de personne il avait à faire et la plus grande prudence était de mise. Raziel ne sous estimait jamais ses adversaires même féminin bien au contraire.

" Enlever mon fardeau peut m'être fatal, sais tu ce qu'est un fardeau? mais encore...la mort? "


Alors qu'il se met à réfléchir, l'une des manches de la jeune fille se mit à suinter...à suinter rouge...Il ne lui fallu que quelque instant pour faire le rapprochement. Cette jeune fille s'était mutilée à son approche mais pourquoi ? Etait-elle folle ? . Il renforçait sa garde et sa concentration parfaitement conscient qu'il n'était pas en face d'une simple voyageuse. Néanmoins, il ne pouvait accepter d'être menacer par quelqu'un qui ne le connait pas. Il prit alors un ton impérieux.

" Me menacer, c'est la rechercher. Mais, j'aimerais savoir pourquoi tu viens de te mutiler...Et ne dis pas le contraire, ta manche suinte de sang et je doute que ce soit celui d'un animal."

Raziel était en proie aux pires spéculations qu'un esprit sain puisse imaginer. Il était à toute éventualité de frappe mais le mot fardeau de la jeune fille continuait de tourner dans son esprit : quel fardeau pouvait-elle porter qui l'empêcha d'accéder à sa requête ? Il n'en savait rien et ne le saurait sans doute jamais. Sans le savoir, Raziel reprenait de plus en plus ses habitudes qui l'isole des autres : franchise froid et sèche, gestes sans considération des autres et un regard froid, glacial qui ne laissait passer aucun sentiment comme s'il n'était qu'une machine. Bref, il se préparait à une confrontation qui n'aurait peut-être pas lieu.

Pauvre Horizon, il ne serait pas resté un mois que même ici en ces lieux paisibles des problèmes apparaissaient...Vraiment...Il n'y a qu'a lui que ça arrive ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Loveless
:: La Schyzophrène Dérangée ::
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 25
Localisation : +....Behind You...Dont Return ! ...+
Classe : +...Tireur d'élite...+
Date d'inscription : 15/07/2009

MessageSujet: Re: Arrivée ou départ...[1 Personne et une seule]   Jeu 27 Aoû - 15:01

Un rire fou, un rire de dément,quelque chose qui dans la phrase de ce garçon l'avait bien fait rire. "Ne dis pas le contraire". Bravo il avait été bien observateur, il avait remarqué son geste et par les goutelettes de sang qui s'échapper petit à petit de son bras, de sa main et venaient s'étaler brutalement au sol que la jeune fille venait tout juste de se mutiler. Croit-il sérieusement qu'elle aurait laissé son bras en sang et laisser les gouttes coulés si elle aurait envie de cacher le fait que la folie l'avait atteinte, bien sûr que non, son observation tombe à l'eau et ce juste à cause de ces simples mots. Loveless s'était certes mutilé mais elle n'allait nullement pas le caché, et mentir n'étaitt pas vraiment son fort, non, elle allez lui avouez la vérité, la pur et simple vérité. Peu importe qui il était d'ailleurs, elle serait capable de lui parlez simplement et calmement, après tout ne sommes nous pas des personnes civilisés?La jeune fille s'était esclaffé devant lui , non pas un rire haut et fort, juste un léger et profond, puis d'un seul coup s'était tût.

"Ca...ce n'est qu'une blessure rien du tout, je coule mon sang maudit pour enlever une part de ténébres qui me ronge les entrailles...


Doucement la jeune fille retroussa sa manche jusqu'a son coude laissant pour vue ce sang giclant, cette plaie entre ouverte et la passion du meurtre la gagné.Rapidement elle ferma les yeux tentant de rester la jeune fille sage et pure d'actualité et les réouvrit doucement. Elle se retourna vers ce garçon, gardant ce visage abaissé, seule ses fines lèvres visibles dessinant un sourire perfide.Son bras était à présent tendu de tout son long juste à l'horizontal de son visage, comme si qu'elle attraperait quelque chose, la jeune fille montre au garçon sa haine.

"Voit tu la douleur?Elle me rend dingue..


Es tu sûr que ce n'est que la douleur qui te rend dingue?hihi


Son visage regagna sa sérénité d'avant, pas de sourire, des lèvres retroussées n'abordant aucune expression. Elle aimait ça, ne rien ressentir, changer d'expression presque tout le temps la rendait vivante.Elle était partagé à l'envie de meurtre et celui de laisser cette personne en vie de voir ses réactions à toute ses approches.Elle garder une parfaite équilibre laissant son bras bien droit attendant de voir la réaction du mystérieux inconnu.

[HS: Pas d'inspi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arrivée ou départ...[1 Personne et une seule]   Jeu 27 Aoû - 16:06

Raziel observa le petit manège de la fille puis ria, il se riait d'elle. Il avait imaginé une folle sanguinaire qui lui sauterait à la gorge à la moindre remarque déplacée. Il avait pensé être en face d'une tueuse de sang froid. Mais en fait, il n'était en présence que d'un esprit névrosé au possible.Elle montrait une haine immense mais apparemment incapable de l'assouvir. Il finit par se reprendre puis s'exprima avec son ton glacial si habituel.

" Arrêtes ton manège. Tu dis avoir un fardeau alors que tes yeux arborent plus la haine que le désespoir. Ne me fais pas rire, tu n'as pas de fardeau mais tu agis comme si tu en avais un. Dans ta faiblesse tu t'es sans doute créé des échappatoires et le résultat...Le voila : une fille qui pense pouvoir faire peur aux autres juste par ses gestes ou son apparition. Vu ton stade de névrose je ne serais pas étonné que tu crois pouvoir contrôler tout le monde...Encore une chose...Tu es faible...La névrose ne ronge que les faibles."


Et Raziel se retourna et s'en alla en reprenant sa démarche habituelle. Mais se retourner ne voulait pas dire baisser sa garde. Il était parfaitement conscient qu'en agissant de la sorte il risquait de provoquer la colère de la névrosée mais il l'attendait au tournant. Il se dirigea vers son point habituel avec toute son allure ténébreuse et glacial qui l'accompagne en temps normal. Il refuserait le dialogue avec cette folle mais s'assurerait qu'elle s'en aille sans avoir causé le moindre mal aux habitants. Quitte à devoir l'abattre et plus il réfléchissait et plus sa détermination grandissait et plus elle grandissait et plus son aura personnel prenait de l'importance tandis que sa cape flottait en rythme.

" Les gens comme toi n'ont rien à faire ici. Toi qui a perdu le gout de la vie. "

[ HRP : les pavés ne sont pas nécessaires à du roleplay (parfois de tous petit message rendent mieux compte de la situation) ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée ou départ...[1 Personne et une seule]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée ou départ...[1 Personne et une seule]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée d'un homme, dit Balthazar
» arrivé de satan, en personne...
» Mon départ à l'arraché mais nécessaire.
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy :: Accueil :: archives-
Sauter vers: